Biographie

 
Youssef Aschkar, mise en ligne : mercredi 16 février 2005


Élu quatre fois président du plus important parti laïc en Orient Arabe (PSNS).
Historien culturel et social, politologue et militant politique.

Auteur, entre autres, de :
- La Mondialisation de la Terreur, 2001, prévoyant un certain 11 septembre aux E.U. et les péripéties de la soit-disant « guerre contre le terrorisme » menée par les idéologues de la guerre globale et perpétuelle ;
- La Doctrine israélienne de guerre (faire la paix avec les Etats, faire la guerre contre les sociétés), 2000, où il identifie la « nouvelle » notion de la paix israélienne, affichée à Madrid et Oslo en 1992-1993, à l’ancienne doctrine de guerre formulée en 1967-1968, suite à la victoire militaire d’Israël sur les États arabes, pour vaincre et détruire leurs sociétés ;
- La Société civile, 1992, projet socio-politique lancé par l’auteur, alors chef de parti, et proposé comme toile de fond à la réforme de la vie politique, à partir du Liban, dans le monde arabe ;
- La sécurité en Méditerranée et les Destinées de l’Europe, 1987, où il oppose le modèle « Monde », fondé sur les relations, à celui « Empire », et présente une notion de sécurité qui ne repose pas sur la force des armées mais qui consiste à « sécuriser la culture par la culture » pour la sauvegarde de la civilisation et de l’humanité ;
- Paix Israélienne et Guerre au Liban, où il avait prévu, en 1974, la guerre du Liban (1975-1990) et averti d’une nouvelle doctrine de guerre qui menace les sociétés plutôt que les Etats du Moyen-Orient ;
- plusieurs études, essais et conférences d’histoire comparée portant sur la genèse du Monde Antique et nos temps modernes, en passant par l’ère impériale antique et les divers Moyen Ages de l’histoire de l’humanité.

Youssef Aschkar s’adonne actuellement à la militance pour une « histoire de l’avenir » qui se fait par siècles de trois ans suivant le Néotemps des Néoconservateurs, « organisation qui a fait main-mise sur la superpuissance israélo-américaine et qui menace la sécurité physique de l’humanité ».

- Écrire à Youssef Aschkar